Dans domaine le recrutement, on varie les approches pour dénicher les meilleurs profils. Alors que la méthode traditionnelle consiste à publier des offres d’emploi et attendre que les candidats postulent, la démarche inverse a de plus en plus de succès : le sourcing. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le sourcing dans le recrutement !
 

1.   Partir en quête de candidats

Faire du sourcing (ou tout simplement « sourcer »), c’est aller directement au contact des profils. Bien plus proactif que le recrutement classique, le sourcing consiste à chercher des candidats dans diverses sources : CV-thèques, réseaux sociaux, job-boards, événements professionnels, etc.

Comme le chasseur de têtes, le sourceur parcourt ces sources en quête des meilleurs profils pour les postes à pourvoir. Il ne se contente pas d’attendre que des candidats postulent à son offre.

 

2.   Savoir sourcer : tout un art !

Ensuite, sourcer ne consiste pas qu’à parcourir la toile au hasard, en espérant tomber sur la perle rare. Il faut une véritable stratégie et savoir la mettre en œuvre :

  • Quels sont vos postes à pourvoir ? Lesquels seront libérés ou créés dans un futur proche ?
  • Quels profils recherchez-vous ? Quelles compétences ? Quelles expériences ? Quelle personnalité ?
  • Quelles sont les meilleures sources pour accéder à ces profils ?
  • Une fois ces profils trouvés, comment pensez-vous les attirer ? Quels arguments mettre en avant ?
  • Comment allez-vous évaluer les candidats ? Et comment les départager ?

Finalement, un sourceur est à la fois un recruteur, un investigateur et un commercial !

 

3.   La boîte à outils du sourceur

Évidemment, un bon sourceur doit aussi utiliser des techniques et des outils soigneusement choisis, selon ses besoins :

  • Des logiciels de recrutement, qui simplifient la gestion et le suivi des candidats. Il existe même des extensions pour les navigateurs, spécialement conçues pour les sourceurs et recruteurs !
  • Des sources adéquates, selon les profils recherchés (Google, Monster, LinkedIn, APEC, Pôle Emploi, Facebook, Twitter, Instagram, etc.).
  • Des mots-clés pertinents pour effectuer les recherches de candidats. En complément, le sourceur s’approprie au mieux les fonctions de recherche avancée de ses différentes sources.
  • Des grilles d’entretien et des outils d’évaluation pour départager les profils plus efficacement.
  • Des messages pré-écrits à envoyer aux candidats, pour gagner un temps précieux.
  • Des indicateurs de performance et de suivi (KPIs), pour mesurer l’efficacité de chaque source et ajuster l’approche si besoin.

 

4.   Une bonne image employeur, pour un sourcing efficace

Enfin, malgré son talent et ses outils, le sourceur a aussi besoin d’un soutien plus global : pour attirer les profils intéressants, il doit compter sur une bonne image employeur.

Face à deux postes équivalents, pourquoi un candidat choisirait-il votre société plutôt qu’une autre ? Parce qu’il en a une meilleure impression ! C’est ce que vise l’image employeur : renvoyer la meilleure image possible pour attirer les talents.
 
Et vous, êtes-vous prêt à passer du recrutement traditionnel au sourcing ?
 
Aliénor Bianchi

Recrutement : tout savoir sur le sourcing
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *